Comment je me suis réconciliée avec mon énergie sexuelle après des années de déni !

 

Comment je me suis réconciliée avec mon énergie sexuelle après des années de déni !

Se réconcilier avec son énergie sexuelle

C’est le titre de la conférence que je donnerai ce dimanche 12 novembre lors de la journée bien-être organisée par le réseau « Germe de Soi » à la maison des associations de Dinan. Cette conférence témoignage est réservée aux femmes pour plus de convivialité et d’intimité. (Je remercie d’avance tous les hommes pour leur compréhension). J’aurai la joie de vous présenter mon parcours initiatique qui a considérablement transformé mon rapport à mon corps, à mon sexe et à la Vie ! Pour télécharger le programme, cliquez ici : Programme journée bien-être de Dinan

En effet, c’est le jour de mes 50 ans, en janvier 2016, que j’ai réalisé que j’étais toujours en survie ! Le choc pour moi qui suis énergéticienne et facilitatrice de vie, entre autres… Malgré un parcours de vie riche en prises de risque et de conscience, des années passées en formation, thérapie, soins divers et variés… j’étais toujours en asthénie sexuelle depuis presque 10 ans !!!   Waow ! C’est étonnant comme on peut se mettre la tête dans le sable, par moments… !

« Non non, cela ne me manque pas du tout, je n’y pense même pas ! » disais-je à ceux qui, parfois, osaient me poser la question… Le pire c’est que j’y croyais vraiment ! Oh il y a bien eu quelques années de découvertes agréables des plaisirs solitaires mais j’avais fini par ne plus y penser non plus ! Et me résigner comme de nombreuses femmes que j’ai pu croiser depuis : « ce n’est plus pour moi, je suis très bien toute seule,  je n’ai pas besoin d’homme, etc… »  Il y en a peut-être qui se reconnaissent….  Alors ne zappez pas tout de suite car rassurez-vous je suis toujours célibataire ! Non que cela soit un état définitif, c’est juste ma réalité du moment. Je n’ai pas de relation engagée, n’ai pas d’homme dans ma vie pour parler un langage que tout le monde comprend, je vis seule avec mon chat (il s’appelle Jules, cela tombe bien !). En revanche, je vis des voyages divins avec mon énergie sexuelle et sais aujourd’hui  que je peux vivre différents types d’orgasmes sans pour autant faire l’amour ni même parfois me déshabiller….

Guérison du féminin

Moi qui me disais « handicapée de l’amour » et me suis cru anormale durant de très très très longues années, je sais aujourd’hui que je suis tout à fait normale : je suis multi-orgasmique et femme fontaine, et oui c’est la normalité accessible à toute femme désireuse de s’ouvrir au meilleur… Alors, comment, me direz-vous ? Comment ai-je fait pour passer de la femme quasi frigide à la multi-orgasmique ? Cliquez ici et versez 5555 € et je vous révèle tous mes secrets ! Je plaisante !!!

Guérison de la Yoni - Yoni massageVoici quelques mots sur mon histoire…
Le lendemain de cette prise de conscience édifiante j’ai décidé d’envoyer voler toutes mes règles, de bousculer toutes mes habitudes.. J’ai cessé de me forcer à faire quoi que ce soit, ce qui, vous vous en doutez, n’a pas plu à tout le monde autour de moi ! Végétarienne depuis 10 ans, je me suis mise à nouveau à manger de la viande (en conscience… lol), à fumer (un peu), à boire de l’alcool (je n’ai pas aimé !), et je vous passe les détails… J’ai cessé également de courir après toute nouvelle forme de thérapie susceptible de résoudre définitivement mon problème… J’ai vendu la plupart de mes livres de développement personnel et spirituel et j’avoue avoir eu un succès fou sur les vide-greniers discutant avec des personnes qui ne pouvaient imaginer se débarrasser un jour de tels trésors ! Le fait est que je n’en ai plus besoin… Plus besoin d’aller chercher à l’extérieur une aide, un soin, un miracle…  Connexion spirituelle, ouverture de coeur, processus de la Présence, tout cela m’était désormais familier mais j’avais le sentiment d’avoir épuisé toutes mes cartes, dépensé tellement d’argent et de temps en soins, thérapies, remèdes miracles, etc… J’étais désabusée ne comprenant pas ce qui pouvait encore freiner mon bonheur après toutes ces années d’effort et de quête…

Alors je me suis dit : que ferais-tu si un client venait te voir avec cette question ? Eh bien, je lui demanderais : « quelle est ta plus grande peur ? » Et ma réponse a été immédiate et sans équivoque : la sexualité ! (« Beuh quelle horreur ! » et là je vous assure que je  n’en rajoute même pas car c’est bien cette pensée fulgurante qui me venait à l’esprit à l’évocation de tout ce qui pouvait ressembler, de près ou de loin, à un sexe d’homme !). Alors j’ai décidé d’affronter ma peur :  je n’avais rien à perdre, tout à gagner au contraire…

Oh bien sur, j’avais déjà posé cette intention de guérison des dizaines et des dizaines de fois lors de séances de soins et j’ai reçu des dizaines et des dizaines d’explications quant à mes différents traumas dans cette vie et toutes les autres…. mais sans que cela ne change quoi que ce soit sur ce sujet brûlant de la sexualité et du rapport à l’homme…. sujet que je n’avais jamais affronté directement à ce jour hormis quelques séances avec une sexologue…

Soins de la Yoni, Féminin sacré

Et c’est vers le Tantra que je me suis tournée tout naturellement. J’en entendais parler depuis 10 ans et rien que l’idée me faisait frissonner de peur aussi ai-je pris grand soin de choisir mes intervenants et un cadre sain, sécurisé, respectueux et bienveillant… Puis j’ai découvert le massage tantrique et cela a été une révélation. J’ai réalisé à quel point j’étais dans le déni, à quel point mon corps avait besoin d’être touché, considéré, aimé. Ensuite, je me suis formée au massage tantrique et ai rencontré deux partenaires de massage tantrique avec qui je vis aujourd’hui des voyages intérieurs merveilleux. Parfois des images, des émotions remontent durant ou après le massage. Je n’ai jamais ressenti un tel lâcher prise, une telle sensation d’amour, sans intention, sans condition…. Car c’est bien là la clef : pas de jugement , pas d’intention, pas de condition….  Cet amour est guérisseur, le vivre peut être extrêmement touchant quand on le découvre vraiment… C’est alors que j’ai rencontré Peter, cet été, qui m’a fait découvrir le « Yoni mapping » (Yoni est le nom sanskrit pour représenter le sexe féminin) : une méthode de massage thérapeutique du sexe féminin qui permet de libérer les mémoires négatives liées à la sexualité et aux interventions gynécologiques.  Cette rencontre a été bouleversante. La première séance de « yoni mapping » m’a permis de prendre conscience véritablement de mon sexe, de ma grotte sacrée et de tous ces espaces inconnus de moi, qu’ils soient agréables, insensibles ou douloureux. Cette première séance a été très délicate comme je l’explique sur la page « Yoni mapping » de ce site internet (à découvrir en cliquant ici) :

« J’ai pu prendre conscience que ma Yoni était extrêmement en stress et douloureuse au moindre effleurement sur de nombreux endroits ! Un simple effleurement me faisait contracter automatiquement et refermer l’entrée du vagin ce qui rendait impossible une tentative de pénétration sans douleur. J’ai réalisé que j’avais toujours mal en faisant l’amour et Peter m’a fait  comprendre que je ne pouvais tout simplement pas accepter de pénétration dans cet état… Je comprends mieux aujourd’hui pourquoi j’avais fini par « jeter l’éponge avec l’eau du bain », pensant que la sexualité n’était pas pour moi… J’ai de plus eu la nette sensation de communiquer avec ma Yoni, par l’intermédiaire de Peter, en totale présence, respectueux et bienveillant dans son rôle de guide… Je suis sortie de cette séance particulièrement heureuse et touchée de ce toucher respectueux qui m’a permis d’établir un début d’alliance avec ma Yoni. Il y a désormais un avant et un après cette séance… »

A 40 ans j’avais des soucis importants de lubrification. Ménopausée à 42 ans, la gynécologue m’a affirmé que c’était normal et qu’il fallait acheter du gel lubrifiant. Eh bien non, madame la gynécologue, ce n’est pas normal de ne pas lubrifier même à 52 ans ! Après 6 séances de Yoni mapping, j’ai pu constater ne plus avoir aucun souci de lubrification ! Je confirme également que toutes les zones douloureuses ont disparu et que le nombre de zones « plaisir » a considérablement augmenté. Merci la Vie !

Aujourd’hui, je suis consciente de mon énergie sexuelle, je l’accepte et l’honore pleinement comme une source de vie divinement extra-ordinaire. Je suis fière d’être une femme (moi qui voulais être un garçon jusqu’à 12 ans !), une femme sexuée libre et autonome. Non que je prône le célibat ou le poly-amour, absolument pas, mais simplement qu’aujourd’hui je suis autonome quant à mon propre plaisir dont je ne rends pas l’homme responsable. Je sais que ce plaisir ne dépend que de moi et de ma capacité à me libérer des schémas de honte et de culpabilité, à me libérer de l’égrégore des femmes passives et impuissantes, et accepter mon Féminin comme mon Masculin Sacré, ma puissance intérieure.

L’énergie sexuelle est une voie d’éveil comme le dit si bien Margot Anand, pionnière du néo-tantra en Europe. Lorsque je vois le chemin parcouru depuis mon premier massage tantrique en août 2016, j’en suis persuadée. Et ce chemin n’est pas terminé… Merci la Vie !

 

Si mon parcours vous interpelle, vous trouverez sur ce site différentes propositions de  :

Rencontrons-nous ce dimanche à la journée bien-être de Dinan ou envoyez moi un mail  ici. Merci !

A lire également ici mon précédent article avec des vidéos, animations et liens pour découvrir le tantra, la sexualité consciente…. 

Namaste,

Laurence ROBINAULT

 

6 thoughts on “Comment je me suis réconciliée avec mon énergie sexuelle après des années de déni !”

  1. Quel chemin…
    Je suis heureuse pour toi et la femme que tu es.
    Merci pour ce partage et pour tant d’autres choses.
    Nathalie 💖

  2. Merci Laurence pour ces mots touchants. Tu es belle, magnifique, lumineuse pour toutes les femmes par ton exemple de sincérité, d’amour, de vie, de courage d’être toi ! Merci à la vie de te mettre sur mon chemin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.