Je ne serai pas là à Noël…

Je vis une fin d’année très particulière…. Depuis quelques mois tant de choses ont changé….

Hier dernier jour avant ce solstice d’hiver, nous avons vécu le jour le plus sombre de l’année et le mien a été particulièrement éprouvant, comme un dernier combat entre l’ombre et la lumière. J’ai pu observer ces dernières semaines des restes de comportements auto-destructeur, des pensées limitantes, des actions incohérentes. Mon hypersensibilité à son paroxysme, j’ai eu la sensation de me noyer dans le gouffre de mes incertitudes, jugements et attentes non-exprimées.

Aujourd’hui, je ne peux plus me forcer en rien. C’est comme si un besoin impérieux de justesse et de vérité prenait le pas sur toutes les autres obligations sociales, personnelles, professionnelles…. J’ai toujours été un peu rebelle, décalée, cette année encore plus que toutes les autres… Aujourd’hui, je ne peux plus me forcer… et c’est tant mieux  ! Toutes ces années à tenter de rentrer dans le moule, à sourire quand tout va mal pour ne pas importuner l’autre, à me cacher pour pleurer, à faire « l’amour » sans envie…

vivre l'amour à Noël

Je ne peux plus me forcer… et je me fiche désormais que cela puisse déranger… J’ai osé dire non au schéma classique professionnel, lâchant prise sur des années de service et de soumission en entreprise. J’ai osé dire non à des choix de sécurité…travail… logement… J’ai osé me dire Oui en choisissant la liberté, la liberté de choisir… Je ne cherche plus à rentrer dans le moule, à faire bonne figure ou à cacher ma souffrance lorsqu’elle pointe à nouveau le bout de son nez…

Et elle était encore bien là cette souffrance récurrente de fin d’année…. des années que je n’aime pas Noël. Je ne sais même pas si j’ai déjà aimé cela, probablement enfant pour les cadeaux, je n’en ai pas souvenir… « de toute façon tu n’as jamais aimé Noël » m’a renvoyé ma soeur dernièrement lorsque je lui ai exprimé mon besoin de vivre Noël autrement. Cela m’a interpellée : est-il possible que je n’ai jamais aimé Noël ? Cela m’a semblé étrange comme si tous les enfants devaient aimer Noël puisqu’on leur offre des cadeaux ! Comment se fait-il que je me sois si souvent sentie triste, frustrée avec cette sensation d’étouffer ? C’est un peu comme la sexualité jusqu’il y a peu de temps (lire l’article ici « comment je me suis réconciliée avec mon énergie sexuelle »), je me suis toujours dit qu’il manquait quelque chose, que cela ne devrait pas être « juste ça ! ». Des cadeaux, de la nourriture, des lumières partout…. mais où est l’amour dans tout cela ? Quelle est la véritable intention derrière ce cadeau parfois rapidement acheté histoire de ne pas arrivé les mains vides ? C’est vrai certains cadeaux m’ont fait pleurer… et ce n’est pas le cadeau en soi, ni sa valeur, mais bien l’amour que je reçois à travers ce cadeau qui me touche. Car je pleure lorsque je sens l’amour, c’est comme cela… Mon coeur est touché, il s’expanse et mes yeux larmoient d’émotion. Parfois, si souvent en famille, je suis allée dehors pour respirer et détendre cette cage thoracique qui étouffe de cet amour conditionné, ces jugements inavoués, ces intentions cachées… Ou est-il cet espace de rencontre, ce moment privilégié de partage, de solidarité et de vérité ?

vivre l'amour à Noël

Cette année plus que toutes les autres, J’ai fuis les magasins, les clochettes et les bonnets rouges, l’avalanche de suggestions commerciales, d’incitations à la dépense : acheter une preuve d’amour ! Je reste perplexe en dehors de cette agitation ; je ne me sens pas concernée. Ou est l’amour véritable dans tout cela ?

Je ne serai pas là à Noël car j’ai besoin de me respecter et de prendre soin de moi. Plus que ces heures interminables passées à table, j’ai besoin de me sentir en lien, de pouvoir me poser les yeux dans les yeux avec toi et te regarder vraiment. J’ai besoin de pouvoir me déposer simplement, là, sans attente ni jugement, en pleine présence à ce qui Est….

vivre l'amour à Noël

Je ne serai pas là à Noël car je pars en retraite… loin des blablas et des cadeaux par obligation, loin des boîtes de chocolat et des excès alimentaires en tous genres pour combler le manque d’amour, loin des discussions insipides pour passer le temps… Je choisi d’être vraiment avec moi et de m’apporter douceur et volupté autrement qu’avec une dinde aux marrons et une bûche au chocolat…

Je ne serai pas là à Noël car j’ai décidé de me respecter totalement et de ne plus me forcer… et je t’avoue que je me forçais chaque année depuis si longtemps. Je me forçais à trouver du sens à cette fête de famille dans laquelle je n’ai jamais trouvé ma place, à ces heures passées à table sans se regarder, s’écouter ou se parler vraiment. Je me forçais à faire bonne figure pour ne pas gâcher le Noël des autres, me demandant bien ce que je faisais là…

Je ne serai pas là à Noël mais je vous emmène avec moi dans mon coeur…. car je vous aime, au-delà des différences et des incompréhensions, des attentes et des jugements. Je vous aime et je n’attends plus rien de vous, enfin… Je vous aime et je vous offre le meilleur de moi : ma vérité, ce langage du coeur qui m’a permis de vous exprimer qui je suis vraiment, de me respecter totalement en m’autorisant à vivre ce Noël autrement.

Je ne serai pas là à Noël mais je sais qu’il y a une place pour moi dans chacun de vos coeurs et je l’emporte avec moi. Aujourd’hui, en ce premier jour où la Lumière reprend doucement sa place, c’est le moment pour poser nos intentions pour cette année à venir. Alors, je fais le voeux que nos prochains partages laissent parler nos coeurs et nous permettent de nous accueillir pleinement. Je fais le voeux de te rencontrer vraiment, en pleine conscience et présence. Je fais le voeux que l’amour et la vérité du coeur prennent leur place en chacun d’entre nous, que nos ombres puissent être vues et libérées dans la douceur d’être pour vivre ensemble le meilleur de la Vie.

vivre l'amour à Noel

Je dois bien l’avouer, mon coeur se serre un peu en pensant à ce premier réveillon du 24 décembre loin de ma famille depuis 51 ans…  mais, comme dit la chanson : « mes chers parents,  je pars… » dans quelques heures en retraite tantrique-pranique, heureuse de m’accorder ce temps pour moi. Ainsi je pourrai t’offrir à mon retour le meilleur de moi…

Namaste,

Laurence

 

 

 

4 thoughts on “Je ne serai pas là à Noël…”

  1. Wouawwwwww quel beau message d’Amour !!!! Félicitations pour tous ces mots justes qui viennent de ton coeur et qui résonnent aussi dans mon coeur !!! Je t’embrasse très très fort et Je te souhaite un joyeux Noël rempli de cadeaux d’Amour, de vérité, de sincérité que tu as déjà trouvé bien avant l’heure, sous le sapin de ton coeur ! Bisous du Coeur

    1. Merci du fond du coeur Sylvie, que ce Noël particulier pour toi aussi t’apporte le meilleur et contribue à révéler la merveilleuse Femme que tu es… Sweet hug.

  2. Enfin quelqu’un qui met des mots justes et précis sur une souffrance indicible, parce que Noël pour tout le monde, c’est le bonheur , et un bonheur qui ne se discute pas .
    Merci à vous Laurence que je ne connais pas , et tant pis si je vous lis bien après la publication dudit article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.